Jeanne Hébuterne - Un souffle éphémère 

  • Titre : Jeanne Hébuterne un souffle éphémère
  • Auteure - illustratrice : Nadine Van der Straeten
  • Editions : Tartamudo
  • Date de parution : 14 septembre 2017
  • Nombre de pages : 136
  • ISBN : 978-2910867560 

L'auteure

Nadine Van der Straeten est dessinatrice et illustratrice depuis plus de vingt ans. Elle est auteure de  bandes dessinées. Elle écrit également des ouvrages pour la jeunesse et illustre des pochettes de disques. 

Nadine Van der Straeten

( Photo empruntée aux éditions Rageot )

Présentation de l'éditeur

Beaucoup connaissent l'artiste singulier que fut Amedeo Modigliani, dont l'oeuvre est désormais universelle. Quelques uns ont entendu parler de Jeanne Hébuterne, sa dernière compagne ... JEANNE HEBUTERNE, celle qui a silencieusement glissé ses 19 ans dans le fond de la scène, en arrière plan, comme pour s'excuser d'être là. Voici son histoire ...

Mes impressions

La toute première exposition d'Amedeo Modigliani que j'ai eu la chance de voir, c'était il y a dix ans, le 13 mai 2009, à Bonn où je vivais alors. L'exposition, au Museumsmeile, s'intitulait "Modigliani ein Mythos der Moderne".

 

Modigliani, ein Mythos der Moderne

 

Jeanne Hébuterne, sitzend

C'est ce jour-là que j'ai découvert l'existence de Jeanne Hébuterne - de nombreux tableaux la représentaient - et que j'ai commencé à m'intéresser à son histoire. Quel destin tragique. J'ai alors lu le livre Modigliani une biographie, écrit par leur fille, Jeanne Modigliani. Et puis le temps a passé, mais mon intérêt pour cette artiste ne s'est pas tari, même si je n'ai pas (encore) eu l'occasion de lire le roman d'Olivia Elkaim Je suis Jeanne Hébuterne, dont il a beaucoup été question lors de sa sortie. 

Au hasard de mes recherches, j'ai eu connaissance de l'existence de cette bande dessinée de Nadine Van der Straeten, Jeanne Hébuterne un souffle éphémère. Je remercie les éditions Tartamudo et plus particulièrement José Jover, de m'avoir permis de découvrir cette pépite. 

Tout d'abord, les dessins y sont d'une finesse incroyable. L'auteure a su allier efficacité et sensibilité. L'histoire, forcément, elle ne l'a pas inventée. Mais elle lui donne une orientation peut-être différente de ce à quoi nous sommes habitués. Elle a su redonner à Jeanne Hébuterne la place qui était la sienne (une très jeune femme déterminée mais éperdument amoureuse, une artiste en devenir) et à Modigliani une certaine élégance. Dès le départ, le ton est donné. L'image de la couverture, la seule en couleurs, nous montre Jeanne Hébuterne de face, dans la lumière, en train de poser pour Modigliani, qui lui est de dos, dans l'ombre. Elle écrit à la fin de l'ouvrage : "Bien que les anecdotes et les citations rapportées ici soient pour la plupart authentiques, ce roman graphique ne se veut autre qu'une portion de vie, avec ses flous, ses points forts, ses troubles et ses interrogations..." 

 

Jeanne déguisée

Nous retrouvons en lisant cette BD l'histoire que nous connaissons, mais cette fois-ci c'est Jeanne Hébuterne qui nous la raconte.

 

Jeanne Hébuterne extrait 1

 

Elle nous prend par la main et nous entraîne dans sa folle aventure avec Modi. Tout d'abord la rencontre, à la Coupole. Puis l'attirance, les mensonges aux parents, la passion, et le temps des disputes, de l'incompréhension. En 7 chapitres, nous les suivons de Montparnasse à Nice, où va naître leur fille Jeanne, puis retour à Paris où l'histoire se finit mal.

Les amis sont tous là, Fujita, Maurice Utrillo, Léopold Zborowski le marchand de Modigliani, Chaïm Soutine, Paul Guillaume, marchand et collectionneur d'art... ces mêmes visages que l'on retrouve dans les portraits peints par Modigliani et par Jeanne Hébuterne, très reconnaissables tout au long de la BD. La poésie y a aussi une grande place, Baudelaire notamment.

Le dessin, le scénario, les différents découpages rendent la lecture captivante. Cette biographie est pour moi un énorme coup de coeur. Nadine Van der Straeten, en prenant le parti de dessiner en noir et blanc cette histoire d'artistes peintres "haute en couleurs", apporte un contraste intéressant, et va ainsi à l'essentiel. Un très bel hommage à "Jeannette", qui n'avait que 21 ans quand elle a choisi de suivre définitivement Modigliani.

*****

Enorme coup de coeur 

Jeanne Hébuterne extrait