La vie est belle et drôle à la fois1

  • Titre : La vie est belle et drôle à la fois
  • Auteur : Clarisse Sabard
  • Editions : Charleston
  • Date de parution : 16 octobre 2018
  • Nombre de pages : 304
  • ISBN : 978-2-36812-321-8

L'auteur

Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein coeur du Berry. Après un bac littéraire, elle s'oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire. Passionnée de littérature et de voyages, elle vit aujourd'hui à Nice et se consacre à l'écriture. Son premier roman, Les lettres de Rose, a reçu le Prix du livre Romantique. Elle est également l'auteure de La plage de la mariée et du Jardin de l'oubli parus aux éditions Charleston. 

 

Clarisse Sabard 2

Quatrième de couverture

 

« Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. » 


Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer…

Mes impressions

Léna, jeune niçoise célibataire, rejoint son frère Tom et la fille de celui-ci, Violette, pour passer Noël en famille. Ils ont été "convoqués" par leur mère Judith qui vit encore dans le village de leur enfance, niché au coeur des montagnes des Alpes-de-Haute-Provence. Jusqu'ici tout va bien, mais il faut préciser que depuis toujours, Léna, sans vraiment savoir pourquoi, déteste Noël et toutes les festivités qui l'accompagnent. Elle a donc fait un gros effort en acceptant l'invitation insistante de sa mère. Mais quand ils arrivent enfin à destination, c'est pour découvrir que cette dernière s'est volatilisée. Ils n'ont donc pas d'autre choix, mis à part celui de repartir, éventualité que Léna envisage un moment, que de se mettre eux-mêmes aux préparatifs de ce Noël pour le moins spécial.

Bien sûr c'est l'occasion pour eux de revoir beaucoup de têtes connues dans leur enfance, de revoir des amis, de voir leur grand-mère, voisine de leur mère, mais aussi de brasser les souvenirs. Un de ces souvenirs est particulièrement douloureux pour Léna...

Une double intrigue se noue au cours de l'histoire, avec des personnages vraiment attachants. On croirait parfois faire partie des habitants de ce village. Clarisse Sabard excelle dans les descriptions et nous dévoile une atmosphère d'un Noël de village de montagne à la fois féérique mais bien ancré dans le réel, sous la neige qui plus est. A certains passages de la lecture, une odeur de vin chaud et de cannelle viendrait presque vous chatouiller les narines. La prouesse réalisée par l'auteure est de nous offrir ces descriptions et ces impressions alors même que son héroïne déteste justement tout ça. Tout est là, rien ne manque, de l'achat du sapin sous les airs de Noël "en veux-tu en voilà" à la redécouverte des décos de Noël dans le grenier, des soirées au coin du feu aux sorties dans la forêt enneigée. Sans parler de la somptueuse couverture du livre ! Le tout ponctué d'humour, de musique et de bonnes recettes (une habitude dans les histoires de Clarisse. Et en bonus, les deux recettes phares du roman sont offertes à la fin !)

Alors même si je suis légèrement restée sur ma faim en ce qui concerne les intrigues du roman, je me suis laissée emporter par cette belle ambiance et j'ai beaucoup aimé la lecture de La vie est belle et drôle à la fois. Un livre parfait pour cette période de l'année. Je suis prête, Noël peut arriver ! Merci aux éditions Charleston de m'avoir offert ce beau moment de lecture.

*****

p. 150/151 " Après les questions personnelles, les discussions glissent lentement sur la politique et les sujets de société. Le brouhaha s'intensifie alors que chacun tente d'élever la voix par-dessus celles des autres pour étaler son opinion, sur la droite, la gauche, l'ère Macron, l'immigration, le terrorisme et le pouvoir d'achat. Bien sûr, personne n'est du même avis. Les conversations simultanées où tout le monde parle sans écouter personne, c'est la clé des dîners réussis. Du Facebook avec le volume en plus et les insultes en moins. "