IMG_8205

 

  • Titre: Je vous écris de Téhéran
  • Auteur: Delphine Minoui
  • Editions: Seuil
  • Date de parution: 05/03/2015
  • Nombre de pages: 320
  • ISBN 978-2-021-22357-6

 

L'auteur 

Lauréate du Prix Albert Londres 2006 pour ses reportages en Irak et en Iran, Delphine Minoui est grand reporter, correspondante du Figaro au Moyen-Orient. Née à Paris en 1974 d'une mère française et d'un père iranien, elle vit aujourd'hui au Caire après dix années passées en Iran et cinq au Liban. 

Delphine Minoui


 

Quatrième de couverture        

Sous la forme d'une lettre posthume à son grand-père, entremêlée de récits plus proches du reportage, Delphine Minoui raconte ses années iraniennes, de 1997 à 2009. Au fil de cette missive où passé et présent s'entrechoquent, la journaliste franco-iranienne porte un regard neuf et subtil sur son pays d'origine, à la fois rêvé et redouté, tiraillé entre ouverture et repli sur lui-même. Avec elle, on s'infiltre dans les soirées interdites de Téhéran, on pénètre dans l'intimité des mollahs et des miliciens bassidjis, on plonge dans le labyrinthe des services de sécurité, on suit les espoirs et les déceptions du peuple, aux côtés de sa grand-mère Mamani, son amie Niloufar ou la jeune étudiante Sepideh. La société iranienne dans laquelle se fond l'histoire personnelle de la reporter n'a jamais été décrite avec tant de beauté et d'émotion.

 

Mes impressions

Un livre que Delphine Minoui écrit sous la forme d'une lettre à son grand-père iranien parti trop tôt. Cette lettre, qui se lit comme un roman, est aussi une véritable leçon d'histoire sur l'Iran, que l'on découvre de l'intérieur. Un voyage initiatique au cours duquel on accompagne l'auteur dans sa découverte et sa compréhension de l'Iran, pas toujours simple, souvent dangereux, qui se termine par une émouvante déclaration d'amour à un grand-père et à son pays. 

J'ai beaucoup aimé lire ce livre grâce auquel j'ai découvert un pays, une culture, mais aussi la vie trépidante de grand reporter dans ces pays où il est parfois compliqué de faire son travail d'information.

 

 

*****

 

Première phrase: Téhéran, 25 juin 2009  "Le taxi roule le long de lignes grises"

Dernière phrase: "Ensemble, nous lirons les poèmes de Hafez et je lui parlerai de celui qui m'a fait redécouvrir ma part d'invisible."