Lola à la folie

  • Titre : Lola à la folie
  • Auteur : Alexandre Chardin
  • Editions : Magnard Jeunesse
  • Age : à partir de 9 ans
  • Date de parution : 18 août 2020
  • Nombre de pages : 192
  • ISBN : 978-2-210-96860-8

L'auteur

Alexandre Chardin aurait voulu être Rohan ou Davy Crocket, devenir éleveur de colibris ou surfeur de vagues géantes. Mais il est né à Strasbourg, ce qui n'est déjà pas si mal. Après des études de lettres, il déménage à Mulhouse dans un immeuble plein de Yorkshires et de sorciers et devient professeur de français. Il est l'auteur de nombreux romans à succès chez Magnard Jeunesse : Le goût sucré de la peur, Des vacances d'Apache, Ma fugue dans les arbres. Il a remporté de nombreux prix littéraires.

Alexandre Chardin

(Clic sur la photo pour découvrir le début du roman lu par Alexandre Chardin)

Et n'hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube d'Alexandre Chardin, il y fait souvent la lecture, un vrai bonheur !

 

Quatrième de couverture

Jacques et Mathias sont deux amis inséparables, liés par le jeu du "Chiche ou Pois chiche" qui les pousse à réaliser des challenges à haut risque au collège. Mais leur amitié sans faille va être mise à rude épreuve à cause... d'une fille ! Jacques n'a en effet d'yeux que pour Lola, une élève lunaire au chignon tenu par des crayons. Lorsque Mathias la soupçonne de les avoir dénoncés au principal, les deux amis se déchirent. Mais Jacques n'y peut rien, il aime Lola un peu, beaucoup, passionnément... à la folie ! Alors il tente le tout pour le tout : prouver son amour à travers les défis les plus surprenants !

Un coup de folie qui prouve que, à 11 ans aussi, on peut aimer comme un grand !

Mes impressions

Lola à la folie, c'est mon premier roman d'Alexandre Chardin, et c'est chouette, je vais pouvoir lire tous les autres ! L'année dernière, j'avais emprunté Ma fugue dans les arbres pour ma classe, espérant pouvoir le lire moi-même à l'occasion. Impossible. Les enfants se l'arrachaient. Je comprends maintenant. Quand on commence un roman d'Alexandre Chardin, on ne peut plus s'arrêter. En tous cas pour Lola c'est ce qu'il m'est arrivé.

Lola, c'est une histoire d'amour vue par un garçon. Déjà, c'est peu commun. Mais c'est plus qu'une histoire d'amour. Jacques raconte ici ce qui lui "tombe dessus" lorsqu'il voit Lola pour la première fois. 

Deux syllabes.

L'amour. 

Deux syllabes, mille questions, zéro réponse. 

Au collège, c'est le tabou puissance dix mille, le sujet-glissant-pire-qu'une-peau-de-banane, le truc dont personne ne parle jamais sérieusement. On essaye même de ne pas y penser, ou alors juste quand on est tout seul. On prononce ces deux syllabes le plus rarement possible et seulement avec un air trèèès dégagé et un sourire en coin, pour se marrer, se moquer, ricaner grassement au milieu de ses potes.

Surtout, SURTOUT, ne jamais avouer à personne qu'on est amoureux, ne pas SE l'avouer à soi-même ! A moins d'avoir envie de subir les regards moqueurs des copains, leurs rires et leurs mille questions, plus embarrassantes qu'un chewing-gum sous la chaussure.

(...)

Et puis BOUM, un jour, ça m'est tombé dessus. Le truc de fou, horrible, paralysant. Et à la fois, tellement fort, tellement génial. J'ai résisté, bien sûr, mais quand j'ai compris ce que c'était, j'ai accepté de me l'avouer.

Bref, autant vous raconter comment c'est arrivé.

 

En commençant par le début." 

Dès la première page, le ton est donné. Jacques va devoir faire avec, il est tombé amoureux. Jusqu'à présent ses journées au collège (et en dehors) étaient rythmées par les défis "Chiche ou Pois chiche" entre son meilleur ami Mathias et lui. Les défis ne vont pas s'arrêter pour autant mais forcément, quelques difficultés vont venir s'ajouter et Jacques va finir par être démasqué par M.Troïkal, principal du collège. Commencent alors les disputes. Mathias pense que Lola les a trahis. Et puis il y a quelque chose qui cloche. Il se passe des trucs bizarres au collège, dont ni Mathias ni Jacques ne sont responsables. Suspense. 

Une histoire pleine de rebondissements, dans laquelle on ne s'ennuie jamais ! Pour réaliser les challenges proposés par Mathias, Jacques va redoubler d'imagination mais aussi faire preuve de beaucoup d'audace. Dès qu'il se retrouve en présence de Lola en revanche, il est comme paralysé. Comment faire pour montrer ses sentiments à Lola sans passer pour le lourdaud du siècle ? Heureusement Tata Yoyo est là. Yolande, la tante de Jacques, arrive à la rescousse avec sa moto et son casque à crête. Et ça déménage !

"Tu dois suivre tes intuitions" lui dit-elle. Alors après quelques moments d'hésitation, ses intuitions il va les suivre ! Vous êtes prêts pour l'aventure ?

Ce roman fait un bien fou, aux jeunes comme aux adultes. De l'humour (beaucoup), de belles leçons de vie, du peps, de l'amitié, une bonne dose de folie, de l'amour (fraternel aussi), une grande sensibilité, beaucoup de délicatesse. Bref, la vie, quoi. Ce roman, agrémenté de jolies références littéraires (Roméo et Juliette, Orphée et Eurydice, La guerre des boutons, le Monde de Narnia... ) offre une approche très délicate et intéressante de la relation amoureuse à l'adolescence de nos jours. 

La couverture du livre est à l'image de la belle histoire qu'il raconte. Colorée, vive, brillante, pleine de vie. Vous l'aurez compris, Lola à la folie est un coup de coeur. Merci aux éditions Magnard Jeunesse pour cette pépite !

*****

Coup de coeur 

 

p.52 "J'ai cru que mon coeur avait cessé de battre. Là, soudain, sans ses lunettes, Troïkal n'avait plus du tout des yeux de vieille tortue, mais ceux d'un brochet affamé qu'on aurait mis à l'intérieur d'un bocal avec un petit poisson rouge. Et j'étais ce poisson rouge. Un petit poisson rouge, terriblement fragile. "

***

p.107 "Elle a écrit son histoire le lendemain, en un quart d'heure. Son texte tenait en dix lignes, et en une seule phrase. Je l'ai corrigé en ayant une pensée émue pour le prof. S'il n'avait que des élèves comme ma soeur, il devait friser la dépression. "

***

p.117 " J'aurais tellement aimé que le fond de l'armoire s'ouvre, comme dans Le Monde de Narnia, et que je puisse m'échapper de là ! J'ai fermé les yeux. La suite du film a défilé en accéléré : j'ai entendu des pas venir vers moi, lents, je me serais cru dans l'un de ces films d'horreur où le psychopathe s'approche de la planque des ados morts de trouille. J'allais être découvert ! Et si ça se trouve, le prof viendrait avec son marteau."

***