Sale comme une image

  • Titre : Sale comme une image
  • Auteur : Sylvie Baussier
  • Editions : Oskar Editeur, collection Court Métrage
  • Date de parution : 16 mars 2017
  • Nombre de pages : 72
  • ISBN : 979-1-0214-0532-5

L'auteur

Sylvie Baussier est une auteure jeunesse française, elle a écrit de nombreux documentaires (Kididocs, Questions-Réponses...) mais aussi des romans jeunesse et des albums. Elle vit en Normandie.

Baussier sylvie

(Clic sur la photo pour accéder au blog de Sylvie Baussier)

 

Quatrième de couverture

INTERNET, IDENTITE, FUGUE

Quelle est cette photo révoltante dont Lisa vient d'entendre parler ? Cette photo cachée dans l'ordinateur d'Etienne, l'ami de la famille ? Si Lisa était sortie du collège à l'heure habituelle, elle aurait sans doute tout ignoré ! Elle s'enfuit, accompagnée de Sali. Commence une errance, sorte de road movie qui est aussi recherche de vérité.

Mes impressions

Lisa, une adolescente, surprend une conversation entre ses parents, un soir en rentrant du collège plus tôt que prévu. Elle apprend alors avec stupeur et incompréhension que son parrain, Etienne, ami de la famille, a été confondu, des centaines de photos d'enfants nus ont été trouvées sur son ordinateur, dont une trafiquée, avec la tête de Lisa sur le corps d'une enfant inconnue. Cela alors qu'il n'a jamais eu un geste déplacé envers elle. Quand elle entend ça, c'est sa vie entière qui explose. 

Ce court roman de sylvie Baussier traite du sujet délicat de la pédophilie, avec des mots justes, de la pudeur mais aussi de l'honnêteté. Lisa va fuir la réalité pour mieux l'appréhender. Elle s'enfuit avec sa soeur, son double, Sali. Commence alors une errance au cours de laquelle elle se pose mille questions. 

L'attitude des parents, qui pour commencer tombent des nues, n'y croient pas, puis finissent par se rendre à l'évidence, et commencent à faire "le deuil" de leur ami pour protéger leur fille, est un processus intéressant et rassurant à lire. 

L'histoire est suivie d'une Postface très instructive, qui explique les termes de pédopornographie et de pédophilie, et explique surtout qu'il existe des lois pour protéger les enfants de tels prédateurs. 

Un petit roman qui sort des sentiers battus de par le sujet traité et qui, malheureusement, pourra être utile à certains jeunes (et moins jeunes) lecteurs. Il est important que de tels romans existent, même si ce ne sont pas les histoires que l'on a envie d'entendre !

*****

p. 5 (début du roman) "Si j'avais eu cours jusqu'à 17 heures, comme d'habitude, je n'aurais peut-être jamais su. Mes parents m'auraient raconté une histoire, du genre : "Etienne a été muté à l'étranger, ça s'est fait très vite"... En Chine. En Patagonie. Au centre de l'Australie. Un endroit sans téléphone, sans ordinateur ... On aurait parlé de son déménagement, et puis on aurait pensé à autre chose. On m'aurait fait penser à autre chose. 

Mais voilà, la prof d'histoire était malade, et son absence a chamboulé mon histoire à moi. Je n'arrive pas à savoir si je le regrette ou non. Ca fait mal, mais au moins je sais. Je hais les mensonges. Même les mensonges par omission."

p. 23 "Pour chaque être humain, "toujours" commence à sa naissance. Depuis mon toujours à moi, Etienne vient à la maison. Etienne mange à notre table. Etienne nous apporte des cadeaux. Mon père l'a connu à la fac, puis il a rencontré ma mère. Etienne vient chez nous toujours seul, toujours gentil, ma mère dit qu'il est devenu comme un frère. D'année en année, il a pris du ventre, un bide de buveur de bière, mais il a l'air de s'en moquer. S'il ressemble à un gros ours, où est le problème ? On ne lui a jamais connu de copine, et alors ? Mais ce qu'il y a derrière cette façade aimable. Oh, ce qui se passe derrière, dans le secret de ses soirées. Ce que je viens d'apprendre, comme un poign qui frappe."