Un hiver long et rude

  • Titre : Un hiver long et rude
  • Auteur : Mary Lawson
  • Traduit de l'anglais (Canada) par : Michèle Valencia
  • Editions : Belfond
  • Date de parution : janvier 2015
  • Nombre de pages : 417
  • ISBN : 978-2-7144-5680-9

L'auteur

Née en 1946 à Blackwell, une petite ville rurale de l'Ontario, Mary Lawson a publié son premier roman, Crow Lake (Le choix des Morrison) en 2002.

Mary Lawson1

 

Quatrième de couverture

Rien ne va plus chez les Cartwright. Alors qu'Emily s'apprête à donner naissance à son huitième enfant, qu'Edward, le père, cherche dans son bureau une échappatoire au chaos ambiant, que Tom, le fils aîné, s'enferme dans la dépression, Megan, fille unique de la fratrie et mère de substitution de chacun, décide de voler de ses propres ailes. A vingt et un ans, l'heure est venue pour la jeune fille de se libérer des siens. Adieu le Grand Nord canadien, bonjour le swinging London!

Pendant que Megan se cherche dans la Vieille Europe, les Cartwright, eux, tentent de survivre. Qui pour s'occuper du foyer, désormais? Pour remplir le frigo? Pour protéger Adam, quatre ans, et ses frères de la folie douce d'Emily, uniquement absorbée par son nourrisson et négligeant tout le reste? Qui pour arracher Edward aux ruminations d'un passé qui le hante?

Accablé par la culpabilité depuis le décès de son mailleur ami, Tom, brillant étudiant, renonce chaque jour un peu plus à ses rêves...Et si le moment était venu pour lui d'assumer son rôle d'aîne?

Le silence qui étouffe les Cartwright peut-il être conjuré? Et si le plus difficile, parfois, était l'espoir?

 

Mes impressions

Mary Lawson est psychologue, et on le sent dans cette histoire.

Tout au long de ce roman, on suit une famille à travers les points de vue de trois de ses membres. Il y a Edward le père, Tom le fils aîné et Meg, la fille unique de cette fratrie de sept, bientôt huit. Peu à peu, les drames vécus par la famille nous sont dévoilés, et l'on comprend, ou du moins "explique" certains comportements. Ce père toujours absent même quand il est présent, cette mère qui ne vit que pour ses nouveaux-nés...

Mary Lawson nous montre ici que quoi qu'il arrive, quelle que soit sa volonté, nul ne peut échapper à son histoire, à ce qui l'a précédé. D'une manière ou d'une autre, soit par opposition, soit par abandon, nos décisions, nos façons d'agir découlent de ce qui a été vécu avant...

J'ai trouvé ce roman agréable à lire, intéressant d'un point de vue "psychologique", mais j'aurais apprécié des "rebondissements" qui ne sont jamais arrivés. J'ai aimé lire ce livre, j'ai aimé observer et apprendre à connaître cette famille, mais il m'a manqué un petit quelque chose pour que cet ouvrage me laisse un souvenir impérissable.

J'ai néanmoins envie de découvrir les deux autres romans de cette auteure, car j'ai aimé sa plume.

 

*****