Les Lutins Urbains

 

  • Titre : Les Lutins Urbains (T.1 L'attaque du Pizz'Raptor / T.2 Le dossier Bug le Gnome)
  • Auteur : Renaud Marhic
  • Illustrateur : GODO
  • Editions : Editions P'tit Louis (Collection Romans Jeunesse)
  • Date de parution : T.1 octobre 2013 et T.2 septembre 2014
  • Nombre de pages : T.1 126    T.2 115 
  • ISBN : T.1 978-2-914721-80-6      T.2 978-2-914721-90-5 

L'auteur

Journaliste indépendant, Renaud Marhic a collaboré à des publications choisies (Charlie Hebdo, Le Vrai Papier Journal, etc.).

Essayiste, romancier, auteur jeunesse, il a publié une quinzaine d'ouvrages chez divers éditeurs.

Grand amateur de récits folkloriques et légendaires - pour ce qu'ils révèlent de l'humain -, Renaud Marhic vit en Bretagne où, dit-on, les traditions les plus populaires étaient celles concernant les nains...

Sa série Les Lutins Urbains met à l'honneur un "merveilleux merveilleusement incorrect", invitant le jeune lecteur à une réflexion sur quelques thèmes universels, sans moralisme, en tout humanisme. (biographie empruntée à l'auteur)

Renaud Marhic1

(Clic sur la photo pour accéder au site officiel de l'auteur)

Quatrième de couverture

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains!

Et ils n'ont rien perdu de leurs pouvoirs d'agaceries, tracasseries, et espiègleries...

 

Tome 1 - L'attaque du Pizz'Raptor

Quel est donc cet inconnu qui s'en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l'argent?

Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n'est pas un lutin, ça y ressemble bien...

Mais voilà le coupable arrêté : c'était un simple SDF. Affaire réglée.

Pas pour Gustave! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz'Raptor va le mener jusqu'à l'Université d'Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B., Docteur en Lutinologie...

 

Tome 2 - Le dossier Bug le Gnome

Ordinateurs en folie...smartphones ensorcelés...Quel est donc ce "virus" qui menace la Grosse Cité? A peine remis de sa rencontre avec le Pizz'Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l'évidence : un nouveau lutin menace la ville!

Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite! Ca sent déjà le grillé...

Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs? Car voilà ses cinq soeurs à l'hôpital, victimes d'une mystérieuse intoxication...Tandis que Bug le Gnome s'est introduit dans le Laboratoire d'Etude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité...

 

Mes impressions

 

Je ne serais pas "naturellement" allée vers ces romans, la "fantasy" n'étant pas forcément un genre que j'affectionne, peut-être à tort, sûrement par méconnaissance! C'est donc l'auteur qui m'a proposé de lire ces deux titres, et il a bien fait. En tous cas, j'ai bien fait d'accepter!

Dans ces deux histoires, qui se passent dans un futur pas si éloigné que ça, "où les grandes marques ont fini par sponsoriser tout et n'importe quoi", nous suivons les aventures de Gustave Flicman (notez le nom! Le journaliste, lui, s'appelle Kévin Jactfort! Trop fort!). Comme le lecteur, Gustave découvre l'existence des Lutins Urbains. Ces lutins, nains, gnomes, trolls, évoluent dans la Grosse Cité non pas parce qu'ils en ont envie, mais tout simplement parce que c'est elle qui est venue empiéter sur leur territoire (vous recevez le message? Moi oui! Et j'aime!)

La règle de base dans ces histoires, et elle me plaît aussi, c'est que l'on ne peut voir les Lutins Urbains que si l'on y croit!

p.15-16 (T.1)  " - Je...je croyais que les lutins n'existaient que dans les vieilles légendes...

                       - Vous irez raconter ça aux 133 livreurs de pizzas qui viennent de croiser l'un des pires échantillons de cette engeance.

                       - 134! On signale une nouvelle agression du côté de...

                       - Faites pas le malin, Flicman! Et écoutez-moi : connaissez-vous le grand Cassave? Ne dites rien! Je me doute de la réponse... Quentin Moretus Cassave était un savant du 19è siècle. Et savez-vous ce qu'il prétendait? D'après lui, pour prendre vie, une créature a simplement besoin d'avoir un jour été imaginée. Vous me suivez? "

Selon Cassave, on ne peut donc voir une créature imaginaire que si on y croit! Et donc, "plus il y a d'humains à croire en une créature imaginaire, plus il y a de risques de la voir se manifester." (allez lire ce petit article très intéressant sur Lutinopédia et lisez-le jusqu'au bout, vous allez rire! Ouf! Mon habitation ne sera pas rasée par un troupeau de gnous! ;-))

Le texte est truffé d'indices, de références, d'humour, de jeux de mots, bref, on peut vraiment le lire je pense de 7 à 77 ans! Voici par exemple le CV du professeur B., docteur en Lutinologie : 

p.47-48 (T.1) " PROFESSEUR B.

- Docteur en Lutinologie

- Diplômé d'Etudes supérieures en Féérie.

- Licencié en Sciences du Merveilleux.

                      BIBLIOGRAPHIE

- Nains de jardin : la grande méprise (Epuisé)

- Tant qu'il y aura des Gnomes... (Epuisé)

- Nuisances olfactives des Trolls - entre mythe et réalité (Epuisé)

- Recension des onomatopées, borborygmes et autres sons inarticulés chez les créatures de Féérie (Epuisant)

Ou bien encore, 

p.57 (T.2) "- Et lui? ajouta le jeune policier d'un ton soupçonneux, qu'est-ce qu'il en dit? 

                - Lui? Il reconnaît seulement avoir brisé un vase. A Soissons, vers l'an 486 de notre ère. Sans plus de commentaires...

                - Je suppose que si on lui demande qui a cassé la machine à vapeur, il accusera sa soeur...ironisa Gustave."

Mais aussi

p.76 (T.1) [...] Non seulement vous ne croyez pas en nous, mais en plus, vous mélangez tout! Nom d'une saucisse, vous prenez les elfes pour des stations-services et les gobelins pour un arrêt du métropolitain! Certes, nous vivons dans votre imaginaire, mais c'est pas une raison pour tout accepter du propriétaire! D'ailleurs, le Professeur B. vous le dira comme moi... Psiiiiit !

-------------

Psiiiiit ! Cher lecteur, pour des raisons indépendantes de ma volonté, je me vois dans l'obligation d'interrompre le cours de notre récit. En effet, autant l'avouer tout de suite, le Troll est un bavard impénitent, un baratineur de première, une infernale pipelette...C'est plus fort que lui : faut qu'il jacasse, qu'il babille, qu'il rabâche...Et quand il ne cause pas, il chante! Mais c'est une autre histoire...Bref, on ne va pas gaspiller des pages et des pages pour ce moulin à paroles! [...]

Voici encore ici une des nombreuses originalités de ces livres : le narrateur s'adresse de temps en temps directement au lecteur, à l'aide de ces petits Psiiiiit ! qui l'invitent en bas de page, pour une explication, une confidence, toujours pleine d'humour. Bref, en lisant les Lutins Urbains, on ne s'ennuie jamais!

Les textes, en plus de nous faire rire, nous poussent aussi à une réflexion sur la société dans laquelle nous évoluons. Ainsi les grandes marques, dans ce monde futur, ont pris le dessus et sponsorisent jusqu'au commissariat de Quartier qui s'appelle Adinike! Et on achète ses livres à la GNAC, "le fameux grossiste numérique artistico-culturel" (et il y en a beaucoup d'autres!)

Le commissaire Velu, lui, dit toujours que "réfléchir, c'est commencer à désobéir!" (T.2, p.87) intéressant, non?

Beaucoup d'expressions feront bien rire les plus jeunes (et des plus vieux aussi!)

p.50 (T.2) "- Ben quoi?! C'est pas assez bien pour toi? C'est ça? Alakazam fouchtra! d'abord...Hokus Pokus ta mère! hein...Topodoco avec des u si tu vois c'que j'veux dire..." (c'est le Gnome vexé qui s'adresse à Gustave quand ce dernier prend son costume médiéval jaune pour un déguisement de poussin)

Vous l'aurez compris, j'ai été séduite par ces Lutins Urbains! Une lecture originale, drôle, qui mène à la réflexion (pour ceux qui veulent, hein) que je vous recommande! Merci à Renaud Marhic, le "Petit Reporter de l'Imaginaire"!

*****

Psiiiiit! L'auteur vous fait dire que si vous êtes tentés, vous pouvez trouver ces deux Tomes (plus le troisième, et le quatrième est en préparation) à la GNAC euh...à la FNAC!